Maintenance Our site will be under maintenance on Saturday, September 22th, please come back a day later

Home > For the public > French

French

Volume 1, numero 2
PO Box 9999, Van Nuys, CA 91409 World_Board@na.org
Octobre 1998

Dans ce numero:


Votre Conseil mondial vous transmet ses salutations

Soyez les bienvenus au deuxieme numero des Nouvelles SMNA. Ces bulletins couvrent les discussions et decisions du Conseil mondial (CM) et ils seront rediges a la suite de chaque reunion de ce dernier. Leur but n'est pas de remplacer les proces-verbaux mais d'offrir un survol des activites du CM. Comme chaque numero des Nouvelles est traduit en quatre langues, nous esperons qu'ils demeureront tous faciles a comprendre et a traduire sans nuire a la qualite de l'information.
 
 

Commentaires recus

Un grand merci a tous ceux qui nous ont fait parvenir leurs commentaires concernant le premier numero des Nouvelles. Nous avons recu des lettres provenant de plusieurs communautes differentes et exprimant des points de vue tres varies; certaines demandaient des informations plus detaillees sur nos activites, d'autres se disaient tres satisfaites d'un bulletin aussi facile a lire et a traduire. Par ailleurs, leur point commun etait le desir de recevoir des nouvelles du Conseil mondial et de communiquer plus frequemment.

Le Conseil est tout a fait d'accord avec les demandes d'augmenter la frequence des communications. Comme vous allez le constater plus loin dans ce bulletin, nous croyons si fermement en la valeur de la communication que nous en avons fait notre priorite.
 
 

De Los Angeles, 8-10 octobre 1998

L'ordre du jour du Conseil mondial etait tres charge, intimidant meme. Nous avons passe trois longues journees a discuter. Tous les membres du Conseil etaient presents et nous avons commence la reunion en participant a un exercice concu pour nous refamiliariser les uns avec les autres a titre d'equipe et reaffirmer nos buts et reves communs pour l'ensemble de NA et le Conseil.

Nous avons constate que les exercices visant a creer un esprit d'equipe et les periodes de partage a la fin de chaque journee amelioraient la qualite de nos discussions et nous rappelaient de garder les principes spirituels au centre de tout ce que nous faisons en tant que conseil. Lors de notre premiere reunion, le consensus a ete que la participation a de tels exercices devienne usage courant.

A cette premiere reunion egalement, nous avions demande a notre Comite executif de regarder en detail tous les projets en cours (anciens et nouveaux) et tous les points que la Conference nous avait confies, et de nous presenter ses recommandations. Au fur et a mesure que nous examinions le materiel resultant de leur rencontre avec les cadres du BSM, nous nous sommes rendu compte que la majeure partie des services fournis par les Services mondiaux pouvaient etre consideres comme etant «de routine» puisque ces services sont executes de facon reguliere par le BSM. (Une liste de ces services de routine est distribuee a chaque conference et peut egalement etre obtenue du BSM.) De plus, certaines fonctions de notre Conseil telles que le Comite executif, l'Equipe pour l'evaluation des traductions, celle du Reaching Outet le Conseil de redaction du NA Way devaient etre maintenus. Cela nous laissait donc devant dix-sept (17) domaines generaux de responsabilites et de taches specifiques a classer par ordre d'importance.

Certains d'entre nous sont arrives fins prets a s'attaquer a la charge de travail et a se mettre immediatement a la creation des divers comites tandis que d'autres croyaient preferable que le Conseil continuer d'aller de l'avant en session pleniere, afin d'eviter que la vue d'ensemble se perde dans la masse des details. Nous avions besoin d'etablir en premier lieu comment utiliser nos ressources le plus efficacement possible et quels seraient les projets qui pouvaient ou ne pouvaient pas etre termines au cours de cette annee-conference. Nous sommes rapidement arrives a la conclusion que nous pouvions effectivement nous separer et travailler en comites, mais pas avant d'avoir reconsidere ensemble le but et les fonctions du CM. 

Nature et but des publications actuelles
des Services mondiaux de NA

(si la publication est traduite, la description le mentionne)

Le NA Way Magazine - publie quatre fois par annee et envoye a tous les groupes enregistres au BSM et a tous les membres qui en font la demande. Le NA Way est la revue de la fraternite. Elle est traduite en quatre langues: francais, allemand, portugais et espagnol.

Les Nouvelles SMNA - publie apres chaque reunion du Conseil mondial et envoye a tous les participants a la Conference des services mondiaux (CSM) et aux comites des services regionaux et locaux. Les Nouvelles contient les dernieres informations concernant les activites du Conseil. La publication est traduite en quatre langues.

Le Rapport sur l'ordre du jour de la Conference (ROC) - publie quatre-vingt-dix jours avant la reunion annuelle de la CSM et contient l'information sur les points soumis a l'approbation de la fraternite. Envoye gratuitement a tous les participants a la CSM et a tous les comites des services regionaux et disponible a tous les interesses au prix coutant. La partie principale du ROC est traduite en cinq langues (le suedois s'ajoute a celles mentionnees ci-dessus).

Conference Report (Rapport de la Conference) - publie trois fois ou plus par annee, incluant le WSC Report, informe sur les activites et le calendrier de la Conference et contient les rapports de tous les elements de la Conference. Envoye a tous les participants a la Conference et a tous les comites des services regionaux. Tous les interesses peuvent egalement le recevoir en prenant un abonnement.

Quarterly Financial Updates (Mises a jour trimestrielles de l'etat des finances) - a chaque trimestre, ce rapport presente les revenus et depenses des Services mondiaux au cours du trimestre precedent. Donne egalement le detail des voyages planifies et effectues au cours de cette meme periode. Envoye aux participants a la Conference.

Meeting by Mail (Reunion par courrier) -publie et envoye aux dependants isoles et aux membres du groupe Loner.

Reaching Out (Tendre la main) - publie quatre fois par annee et envoye aux comites H&P locaux et aux membres incarceres. Des exemplaires en gros sont disponibles en prenant un abonnement. 

Qui sommes-nous, que faisons-nous et comment le faisons-nous?
Lors de nos divers exercices en vue de creer un esprit d'equipe, nous avons pris conscience qu'il serait sans doute plus efficace de discuter en petits groupes plutot que tous ensemble (le Conseil est forme de dix-huit membres). Nous avons donc decide de nous separer en trois groupes et de nous attaquer aux memes questions. Ces dernieres incluaient: «Que signifie gerer les services mondiaux?» et «Quels sont les problemes les plus pressants auxquels les services mondiaux se trouvent confrontes aujourd'hui?»

Lorsque nous nous sommes retrouves en seance pleniere, nous avons ete frappes de la similarite de nos reponses. Au cours de nos discussions sur ces questions, nous etions tous d'accord que notre conception des Services mondiaux etaient essentiellement la meme, c'est-a-dire un «systeme de communication, de coordination, d'information et de consultation».

En reponse a: «Que signifie gerer les services mondiaux?», nous etions d'accord sur ce qui suit:

Le CM devrait superviser plutot qu'executer le travail, tout en aidant a maintenir une vision commune.

Le CM devrait fournir des conseils, des directives et du soutien.

Le CM devrait assigner les taches efficacement, tout en gardant a l'esprit l'importance de la notion de responsabilite.

Le CM devrait encourager, par l'entremise d'une communication efficace, une meilleure participation de la fraternite et la formation d'une conscience informee au sein de celle-ci.

Parmi les problemes les plus pressants, nous considerons ceux qui suivent comme les principaux:

  • Communication 
  • Developpement de la fraternite 
  • Confiance 
  • Soutien de la diversite de cultures et de langues 
  • Relations publiques 
  • Encourager une comprehension commune des principes de NA 
  • Stabilite financiere 
Nous etions conscients que tous les points enumeres ci-dessus faisaient partie du Plan de developpement de la fraternite, qui a ete progressivement presente a la Conference au cours des dernieres annees. Lors de discussions subsequentes, il nous est apparu que la confiance n'etait pas un probleme sur lequel nous devions travailler separement puisque que ce serait notre travail qui en genererait. Il ne nous restait qu'a definir l'ordre de priorite des dix-sept domaines et/ou taches, ce que nous avons fait par l'entremise d'un systeme de classement. 

La communication est la priorite absolue!

Le consensus au sein du Conseil mondial etait que la priorite absolue soit accordee a la communication, ce qui inclut l'Equipe speciale pour l'amelioration des communications (ESAC). Ce point avait deja ete presente a la Conference dans le cadre du Plan de developpement de la fraternite et reconnu lors de l'inventaire des Services mondiaux comme etant un des problemes majeurs. Toutefois, ce probleme n'avait pas ete suffisamment aborde dans les resolutions proposees par le Groupe de resolution outre que le fait de reduire la taille de la Conference et d'eliminer le double emploi meneraient a plus de clarte et du meme coup, a de meilleures communications.

Le fait que les communications etaient un probleme qui avait besoin d'etre aborde n'etait plus un secret pour le personnel et les serviteurs de confiance, et ce, depuis quelque temps deja. C'est a cette fin que le personnel du BSM a elabore une proposition pour creer une equipe qui evaluerait les problemes de communication entre les Services mondiaux et la fraternite et vice-versa, a l'interieur meme des Services mondiaux et en dernier lieu, dans l'ensemble de la fraternite. Cette proposition a ete adoptee par l'ancien Conseil d'administration du BSM et incluse dans le Plan de developpement de la fraternite presente a la Conference par les conseillers de service et les administrateurs du BSM. Le Conseil mondial, en decidant de donner aux communications la premiere place dans l'ordre des priorites, la placait par le fait meme en tete de liste. Par ailleurs, nous n'etions pas encore prets a determiner quels membres seraient assignes a cette tache, mais nous avons l'intention de le faire lors de notre reunion de decembre. Comment nous aborderons ce probleme fera l'objet de rapports reguliers.
 

Rencontre avec le Comite des ressources humaines

Nous savions que les membres du CRH avaient eu de nombreuses discussions concernant la meilleure maniere d'accomplir le travail qui leur a ete assigne et le fait d'etre aux prises avec la creation de quelque chose d'entierement nouveau. Comme nous, ils se preoccupent de fournir un systeme qui repondra pendant longtemps aux besoins de la fraternite. Nous nous sommes donc rencontres et apres avoir discute ensemble de la relation entre le CRH et le CM, nous en sommes venus a la conclusion qu'il etait important que les deux elements maintiennent une bonne communication, mais que la participation du Conseil devait s'arreter la.

Nous avons discute des inquietudes du CRH incluant celles qui suivent:

a) Faciliter les elections - Nous leur avons suggere d'entrer en contact avec des anciens membres du Comite mondial des politiques afin que ces derniers puissent les aider a elaborer des lignes de conduite relatives au processus d'election.

b) Comoderateur de la CSM - Nous leur avons suggere d'explorer diverses manieres d'assister la Conference au cas ou cette derniere en ferait la demande.

La rencontre entre le Conseil et le CRH s'est deroule dans l'harmonie et le respect, et les deux partis ont decide d'un commun accord de se rencontrer une autre fois avant la CSM de 1999.

Comoderateur de la CSM

Le Conseil a ete aborde au sujet du role du Comoderateur de la CSM et des mesures a prendre devant le fait que les participants a la Conference ont choisi d'elire un seul membre pour moderer celle de l'an prochain. Apres en avoir discute, le Conseil est d'avis que le role du Comoderateur, qui est de moderer la reunion annuelle de la CSM, a ete clairement defini a la CSM de 1998. De plus, la Conference a egalement etabli sans equivoque que le poste de Comoderateur et le CRH etaient des elements distincts du Conseil mondial, donc le CM se preparera a assister la Conference de quelque maniere que cette derniere considererait comme necessaire.

Des rapports et encore des rapports

Comme deja mentionne, nous avons recu une variete de rapports venant du personnel et/ou des equipes existantes concernant le travail de routine. Nous allons essayer de presenter brievement les points importants de ces rapports. (La liste des membres faisant partie des diverses equipes se trouve a la page 4, dans la partie encadree.) Meme si nous avons pris la decision de former nos comites avant la CSM de 1999, nous allons continuer, pour l'instant, d'utiliser des equipes pour l'execution de nos taches.

Equipe pour l'evaluation des traductions - ce groupe a la responsabilite d'interagir avec le departement des traductions du BSM et les comites locaux de traduction (CLTs). Le travail, de nature continue, consiste a faciliter la traduction des publications et a approuver leur publication. Le CM a decide de maintenir cette equipe jusqu'a la CSM de 1999.

Le Conseil de redaction du NA Way - ce groupe est responsable de la planification du materiel publie dans la revue. Quatre membres du CM ont ete assignes au Conseil de redaction jusqu'a nouvel ordre. Avant cette reunion, les coordonnateurs des deux anciens Conseils et le coordonnateur de la CSM assumaient cette fonction. Nous remercions ces membres pour leur travail des annees anterieures.

Equipe Reaching Out - ce groupe est responsable du contenu de ce periodique concu pour les comites H&P et les dependants incarceres. Ce groupe sera maintenu jusqu'a la CSM de 1999 ou jusqu'a ce que le systeme de comites du Conseil mondial fonctionne pleinement.

CMNA-28 - aucune equipe specifique n'est assignee a cette tache, mais un membre du Conseil, de concert avec le personnel du BSM, examine les questions relatives au prochain congres mondial de NA qui aura lieu a Cartagene en Colombie. Un rapport complet a ce sujet sera presente en decembre au Conseil dans son ensemble.

Jour de l'unite - aucune equipe specifique egalement mais considere comme une tache que le CM doit continuer a assumer. Nous avons discute de la possibilite de combiner le Jour de l'unite a une autre activite en 1999 ou de le celebrer separement. Bien que les deux options possedent des aspects positifs, nous avons decide de demander au Comite executif de presenter une recommandation au Conseil dans son ensemble.

Equipes de travail existantes et nouvelles

Comite executif du CM:
Michael M., Mary Kay B., Susan C., Jon T.

Evaluation des traductions:
Susan C., Eddie E., Tata M.

Conseil de redaction du NA Way:
Jane N., Bella A., Craig R., Stephan L.

Reaching Out:
Craig R., David J.

Budget unifie:
Susan C., Mary C-V., Bob McD.

Forum de developpement:
Larry R., Mary Kay B., Claudio L., Cary S.

Nouvelles SMNA:
Bella A., Stephan L.

CMNA-28:
Cary S.

Exposes sur les sujets a discuter a la CSM de 1999: 
Resolution A: Jane N., David J.

Communications:
Bob J., Tony W., Bella A., Stephan L. 

Forum de developpement (FD) - A la suite des suggestions et commentaires recus a la CSM de 1998, le Forum de developpement de cette annee a ete modifie. Pour la premiere fois, les regions nord-americaines et canadiennes seront admissibles comme les autres communautes NA. Les criteres pour etre pris en consideration sont les suivants: le pays ou la region doit etre desservi par un comite de service etabli et l'incapacite, faute de fonds, d'envoyer un representant a la CSM. La date limite pour faire une demande et retourner le formulaire est le 25 decembre. Si vous avez des questions ou necessitez plus d'information, veuillez entrer en contact avec le BSM. Le CM a assigne quatre membres a cette equipe.

Developpement de la fraternite - Le CM a discute egalement de la strategie pour determiner les voyages en vue du developpement de la fraternite. Actuellement, celle-ci consiste a visiter a tour de role les zones a l'exterieur de l'Amerique du Nord au cours d'une annee. Nous faisons en sorte que ces voyages coincident avec les forums de zone parce qu'ils offrent la meilleure occasion de rencontrer des membres de toutes les communautes de la zone. Il y a exception lorsque les besoins d'une communaute l'exigent. A l'interieur des Etats-Unis, nos efforts visent generalement a repondre aux demandes que nous recevons. Celles-ci proviennent habituellement d'ateliers regroupant plusieurs regions ou zones, ou de forums, mais nous avons egalement repondu a des demandes d'aide provenant de regions individuelles.

Relations publiques - Narcotiques Anonymes detient actuellement le statut de consultant aupres des Nations Unies a titre d'organisation non gouvernementale. Ce statut permet a six membres d'etre accredites. Pour l'instant, le CM a decide de maintenir en place le personnel du BSM affecte a cette tache et assignera a ce domaine, plus tard cette annee, des membres du Conseil.

Budget unifie - Une equipe composee du tresorier actuel et d'anciens tresoriers de la CSM travaillent actuellement avec le personnel du BSM a la creation de la structure du Budget unifie. A l'assemblee de decembre, le Conseil approuvera le budget pour janvier-juin 1999 et examinera a celle de mars le budget pour 1999-2000. Ce second budget tiendra compte des plans de projets pour ladite annee-conference.


Droit de propriete intellectuelle de la fraternite

C'etait la premiere fois que nous tenions une reunion a titre de syndics du DPIF. Un survol des responsabilites que cela implique nous a ete presente ainsi que le rapport du BSM concernant les activites quotidiennes reliees a l'administration du Droit.

Nous avons eu une discussion a propos de la documentation de retablissement sur Internet et etions d'accord avec les anciens syndics qu'il etait preferable qu'aucune publication de retablissement ne soit affichee sur Internet par le BSM ou qui que ce soit d'autre (individus ou comites de service) jusqu'a ce que la relation soit clarifiee entre les droits de propriete intellectuelle et l'Internet. Nous avons discute egalement de diverses manieres d'informer la fraternite des problemes que cela suscite, mais avons decide de le faire apres notre reunion de decembre puisque nous aurons alors eu une discussion plus approfondie concernant notre site web et l'Internet.

Au fur et a mesure que nous avons recu de l'information concernant les nouvelles publications comme le livre Miracles Happen, le Step Working Guides et divers manuels et guides de service, nos discussions ont eu comme point de mire ce qui constituait la difference entre la documentation de retablissement et la documentation de service par rapport au DPIF. Les dernieres discussions relatives au DPIF ont porte sur les violations possibles des marques deposees et comment nous procedions pour determiner l'ordre dans lequel les marques de commerce etaient enregistrees ailleurs dans le monde.

Le Bureau des services mondiaux et les audits

Une de nos plus importantes responsabilites est de superviser votre BSM. Nous avons recu un rapport de la direction concernant l'etat de nos finances et etions heureux de voir que le bureau semble respecter ou meme rester en deca des previsions de son budget de 1998. La direction nous a explique brievement comment examiner les rapports financiers que nous recevons.

Notre sujet d'inquietude premier concernait le nombre d'employes. Beaucoup d'entre nous etaient presents en 1997 lorsque le BSM s'est vu forcer de proceder a des mises a pied pour equilibrer la perte de revenus reliee a une baisse des ventes. Nous avons emis le commentaire que nous esperions que plus d'employes seraient engages de maniere a alleger quelque peu la tache des employes actuels.

Le dernier point de cette discussion touchait a la hausse des prix de 5% prevue pour janvier 1999. En effet, le BSM voulait implanter, a partir de cette date, une augmentation de 5% a tous les trois ans. Nous avons discute des mesures prises au cours de l'annee pour diminuer les remises et les effets de ces mesures sur les bureaux des services regionaux et le BSM. Nous avons laisse la decision finale entre les mains du Comite executif. Depuis, ce dernier a annonce a la fraternite que cette augmentation des prix etait reportee a janvier 2000.

Au cours de notre reunion, nous avons eu une session d'une duree de deux heures avec des representants d'une firme de verification independante qui nous a presente l'audit de 1997 du BSM et ceux de 1996 et de 1997 de la Societe du congres mondial. Nous avons eu de longs echanges durant lesquels beaucoup de nos membres ont pose des questions concernant des qualifications apparaissant sur des audits anterieurs. Au cours de cette session, nous avons appris que cela etait relie au fait que le BSM avait du changer de verificateurs en 1997, donc les nouveaux n'etaient pas presents lors de l'inventaire final de 1996.

De plus, sous le systeme existant, ni le Bureau ni la Societe du congres ne suivait un systeme de classement fonctionnel. (Un tel systeme demande que la comptabilite soit fondee sur des fonctions et/ou des projets specifiques et non pas sur des responsabilites d'ordre general.) Nous avons, par ailleurs, decouvert que les verificateurs avaient recu toute l'information demandee et declare les deux societes comme etant sans irregularites a l'exception de celles mentionnees ci-dessus. Comme ils etaient presents en 1997 lors de l'inventaire final et que nous allons utiliser un systeme de comptabilite fonctionnel pour le budget unifie, cela nous mettra en regle par rapport aux deux qualifications. Le verificateur a fourni une lettre expliquant plus en detail la nature de ces qualifications. Cette derniere est disponible sur notre site web ou du BSM sur demande.

Varia

Plus tot pendant la reunion, nous avons discute de la creation d'un code de deontologie pour le Conseil. Meme si nous etions tous d'accord que chaque membre du Conseil devait soutenir les principes de NA tels qu'enonces dans nos Etapes, Traditions et Concepts, nous etions d'avis qu'il fallait examiner cette question plus attentivement. Afin de pouvoir mieux en discuter lors de notre prochaine reunion, nous avons demande au personnel de dresser une liste des diverses regles fondamentales, valeurs et autres points sur lesquels nous nous etions mis d'accord.

Une de nos premieres decisions en tant que Conseil a ete d'adopter les Douze Concepts pour le service NA comme principes directeurs. Pendant notre reunion, nous avons vu qu'il fallait que cette decision ait un suivi sous la forme d'un consensus sur le sens de ces principes. A cette fin, chaque membre a convenu d'en noter les points saillants et d'examiner les questions a l'etude dans chaque chapitre du livret. Lors de l'ouverture des reunions futures, nous allons utiliser ces notes comme point de mire de nos discussions sur les Concepts.

Un grand merci de la part du Conseil

Nous tenons a vous remercier pour votre confiance. Nous trouvons la tache exigeante mais tres enrichissante. Un haut degre d'energie s'est maintenu pendant toute la reunion. L'ordre du jour de celle de decembre s'annonce tout aussi intimidant. En effet, nous devons nous preparer pour le ROC, discuter du ESAC, travailler au classement des 16 autres points par ordre d'importance et poursuivre les discussions amorcees au cours de cette reunion.

Nous avons reussi a terminer l'ordre du jour pendant nos trois journees ensemble et la plupart d'entre nous partaient avec des taches a terminer, tel ce numero des Nouvelles. De nouveau, nous esperons que vous nous ferez part de vos impressions sur notre maniere de vous informer. D'ici la, nous vous remercions de nous donner la possibilite de vous servir en qualite devotreConseil mondial.

News for the Public


Contains links to items of interest to the general public and professionals about the Fellowship of Narcotics Anonymous.

Please contact the webmaster (webmaster@na.org) if you have any comments, are not able to find something that you are looking for, or have any questions about this new site.